Vous souvenez-vous de ce moment que l’on a tous vécu, je vous parle de cette irrésistible envie de faire caca.

Je parle de ce besoin qui croît sans cesse, parce qu’on n’a pas accès aux toilettes dans l’immédiat. L’envie monte, monte. On essaie de penser à autre chose, mais le caca est là, et il pousse de plus en plus fort... jusqu’à ce qu’il ait atteint le bout du tunnel et que l’on soit obligé de rétracter l’anus pour l’empêcher de s’évader. Mais l’effort ne dure qu’un instant, car il pousse à son tour pour forcer le passage. Alors on ressert et il réplique aussitôt. On est bien incapable de penser à quoi que ce soit d’autre. La lutte continue en croissant... jusqu’à ce que l’on pose enfin ses fesses sur la cuvette rédemptrice.

Lire la suite