Le gouvernement de Tony Blair vient de présenter un rapport sur les conséquences du réchauffement climatique sur l'économie, à long terme.

Le résultat est alarmiste : une facture de exorbitante et une récession économique d'ampleur mondiale.

Selon l'économiste de renommée mondiale Sir Nicholas Stern, à ce rythme de pollution, d'ici 2050 :

  • il nous en coûtera : 5500 milliards d'euros (5 500 000 000 000 €)
  • sécheresse et montée des eaux jetterons 200 millions de réfugiés sur les routes
  • 40 % des espèces animales seront en voie d'extinction


Toujours selon l'expert, on peut s'attendre au plus grand crash de l'histoire de l'humanité.

Aux sceptiques, je rappelle que le rapport n'émane pas d'une obscure organisation écologiste, mais qu'il a été commandé et présenté par le gouvernement britannique.

On peut malgré tout voir une bonne nouvelle dans cette annonce catastrophique : quand ça parle pognon, les politiques et les industries se réveillent et prennent les décisions qui s'imposent !


(Petit rappel pour ceux qui se sentent concernés : Une vérité qui dérange est le docu-ciné à voir !)