À titre d’information, le montant maximal de responsabilité de l’exploitant en France [Areva] est de 91,5 M€ par accident nucléaire dans une installation.
L’État français interviendrait au-delà de 91,5 M€ et à concurrence de 228,6 M€.
Puis la communauté des États parties à la Convention de Bruxelles interviendrait au-delà de 228,6 M€ jusqu’à 381,1 M€.

(Areva, Document de référence 2009, p. 27)

La destruction d’un réacteur coûte environ 5 milliards d’euros si on veut le reconstruire. Quant à Tchernobyl, nous avons dépassé les 1000 milliards d’euros.

Donc au-delà de 91,5 millions d’euros, c'est nous qui paierons !

Source : revue S!lence num. 390 (mai 2011)