nagadoudi

t'es nagadoudi, rentre ta finette !

Mon blog~notes

samedi 23 janvier 2010

Ecosia, moteur de recherche écolo

Sauvez 2 m² de forêt tropicale à chaque recherche !

Un nouveau moteur de recherche écologique est né : Ecosia. D’après les infos trouvées sur leur site, ils gagnent de l’argent grâce aux clics sur les liens sponsorisés. 80 % de leurs bénéfices sont reversés au projet de protection des forêts tropicales du WWF.

Statistiquement, chaque recherche permet de sauver 2 m² de forêt amazonienne. Soit 2000 m² par an environ. Si 1 % de tous les internautes l’utilisait, une superficie grande comme la Suisse serait protégée chaque année.

Côté vie privée, Ecosia s’engage à ne pas conserver les données des recherches plus de 48 h et ne pas s’en servir à des fins de ciblage publicitaire ou pour les revendre. En comparaison, Bing les conserve 6 mois, Yahoo! 13 mois et Google 18 mois...

Leur vidéo de présentation :
Vidéo de présentation d’Ecosia

Liens : D’autres moteurs de recherche solidaires : Moteurs qui respectent la vie privée : Merci du tuyau Lionel !

mercredi 13 janvier 2010

Oh la faute

Ça fait toujours un peu mal de se faire flasher pour excès de vitesse. Heureusement que nos chers agents de la République font de belles grosses fautes pour détendre l'atmosphère : Vous devez réglez.

Vous devez réglez par chèque

Elle est belle la France. ^^

samedi 9 janvier 2010

Balancez vos mauvaises habitudes, pas vos mégots !

Des millions de fumeurs qui balancent leurs mégots par terre, y’en a marre !

En 1998, 954 millions de kg de mégots se sont retrouvés partiellement dans les rues et les cours d’eau, juste en Suisse.

Un mégot de cigarette jeté dans la nature sera encore là pendant 12 ans. Un mégot est susceptible à lui seul de polluer 500 litres d’eau.

Il n’est pas rare de trouver, sous chaque pylône de télésiège, pas moins de 30 000 mégots qui s’enfoncent dans le sol. Un m³ de neige est pollué par un mégot ; pensez que l’eau de cette neige ira rejoindre les cours d’eau et les nappes phréatiques ! En s’enfonçant dans le seul, les mégots vont diffuser une partie de leurs composants toxiques.

La solution ? Munissez-vous de petits cendriers de poche !


Source : OMS, laboratoire cantonal vaudois.
Lu dans l’Écolomag num. 14 (décembre 2009)