L’appât du gain semble un réflexe évident... Et si on pensait différemment ?

Une amie précieuse m’a envoyé un jour un texte de Jacques Godbout, professeur à l’INRS. Je l’ai lu et soigneusement archivé. Mais comme il m’a trotté dans la tête depuis, j’ai voulu le partager à mon tour.

Ce texte explique qu’au commencement, la morale incitait au partage. Puis les mentalités ont évolué jusqu’à presque s’inverser. L’appât du gain devait alors assurer le bonheur collectif. C’est là le fondement du libéralisme, idéologie aujourd’hui dominante.

Mais il semblerait que le vrai don, gratuit et désintéressé, existe encore. Et plus qu’on ne le pense. On le retrouve dans le bénévolat, le don du sang, les cadeaux, l’hospitalité... Le vrai don nourrit les liens avec les autres et permet de s’épanouir.

Voilà en substance le message du professeur. Mais comme il l’explique beaucoup mieux que moi, je vous propose de le découvrir. Profitez-en : c’est offert ! ;)

L’appât du don (temps de lecture : env. 15 min.)

(Le titre du billet, pas forcément réussi, reprenait la chanson de J.-J. Goldman)

Édition : le titre du billet original était Je te dooo-ho-ho-neu.