nagadoudi

t'es nagadoudi, rentre ta finette !

Mon blog~notes

lundi 24 décembre 2007

Joyeux Noël !

Si la chanson Petit Papa Noël sonne aujourd’hui comme un grand classique, n’oublions pas qu’elle n’a qu’une soixantaine d’années.

C’est en effet le français Tino Rossi qui l’a chanté pour la première fois en 1946.

Finalement, ça paraît logique, puisque le Père Noël lui-même a été inventé il y a quelques décennies à peine. Enfin... quand je dis « inventer », ne croyez pas qu’il n’existe pas, les enfants. Ça veut simplement dire qu’on lui donnait un autre nom auparavant. ;)


C’est ainsi que s’achève mon blog de l’Avent. Joyeux Noël polyglotte, ami lecteur.
  • alsacien : Gleckike Winocht!, Gleckika Wïanachta!
  • basque : Eguberri on!
  • breton : Nedeleg laouen!
  • corse : Bon Natale!
  • francique lorrain : Frohe Weihnachten!
  • niçois : Bouòni Calèna!
  • occitan : Bon Nadal!
  • allemand : Frohe Weihnachten!
  • anglais : Merry Christmas!
  • espagnol : Feliz Navidad!
  • grec : Kala Kristousena!
  • italien : Buon Natale!
  • luxembourgeois : Schéi Chrëschtdeeg!
  • néerlandais : Prettig Kerstfeest!
  • norvégien : God Jul!
  • polonais : Boze Narodzenie!
  • portugais : Feliz Natal!
  • russe : S Rojdetsvom Christovym!
  • suédois : God Jul!
  • turc : Mutlu Noeller!
  • espéranto : Gojan Kristnaskon!

dimanche 23 décembre 2007

Christkindel, un ancêtre du Père Noël

En Alsace, le soir de Noël, l’Enfant-Jésus, appelé « Christkindel », est interprété par une jeune fille.

Toute de blanc vêtue et la tête cerclée d’une couronne ornée de bougies, elle passe de maison en maison et rappelle aux hommes les bienfaits du Bon Dieu.

Cette tradition est apparue au XVIe siècle afin de faire le l’ombre à la célébration de Saint Nicolas, devenue trop païenne aux yeux de certains.


Source : Le p’tit DNA, réalisé par Armande Gerber

À lire aussi : Christkindel sur Wikipédia

samedi 22 décembre 2007

En vrac

La plus grande surprise du matin de Noël, c’est de lire « piles non fournies » sur l’emballage...

Bzjoyzeux Nroël a tgous

-Que 2 boules dans le sapin ? -Le Père Noël n'avait pas plus sur lui...

vendredi 21 décembre 2007

Le Chat Noël

Je veux bien me déguiser en sapin de Noël si on promet de faire très attention quand on enlèvera les boules Philippe Geluck

jeudi 20 décembre 2007

Les trois petits cochons à Noël

Plus que cinq jours !

mercredi 19 décembre 2007

Devinette nulle

Quelle est la différence entre un curé et un arbre de Noël ?

...

Aucune : dans les deux cas, les boules, c'est pour décorer.

Les Nuls

mardi 18 décembre 2007

Citation

J’ai mis mes souliers devant la cheminée... le Père Noël m’a apporté des pieds.

Philippe Geluck

lundi 17 décembre 2007

Origine du sapin de Noël

Au XVIe siècle, le sapin fait son apparition dans les églises alsaciennes. Il symbolise l’arbre du paradis.

Petit à petit, il devient un élément de décoration. Au départ, il ne s’agit que d’une simple branche accrochée au-dessus des portes. Mais, très vite, les paroissiens prennent l’habitude de décorer un sapin entier.

Peu à peu, cette coutume s’est répandue en Suisse, en Allemagne, jusqu’à Paris...


Source : Le p’tit DNA, réalisé par Armande Gerber

dimanche 16 décembre 2007

Citation encore

On dit que la jeunesse ne croit plus à rien. Quelle tristesse... Et si un jour le Père Noël ne croyait plus aux enfants ?

Pierre Doris

samedi 15 décembre 2007

Citation

Pourquoi Noël arrive-t-il toujours quand les magasins sont bondés ?

Paulo Vincente

vendredi 14 décembre 2007

Le sapin de Noël naturel

Vrai ou faux ? Le sapin artificiel est-il plus écolo que le naturel ?


Alors ?


...


C’est faux ! Acheter un sapin naturel ne contribue pas à la déforestation, puisqu’ils sont plantés spécialement pour les fêtes de fin d’année (comme les fleurs ou les légumes, par exemple). Pour rappel, les forêts françaises ont doublé depuis un siècle.

Le sapin synthétique a un impact néfaste sur l’environnement. Sa fabrication nécessite du pétrole et de l’énergie. En fin de vie, il s’ajoute aux ordures.

Le sapin naturel, au contraire, est 100 % biodégradable : il se transforme en copeaux ou en compost. De plus, sa culture produit de l’oxygène et contribue à la lutte contre l’effet de serre.

Alors n’hésitez plus ! En plus du geste écolo, pour pourrez peut-être faire une bonne action ?


Source : La tête au carré (France Inter, 12/12/2007)

jeudi 13 décembre 2007

Quatre âges

Il y a quatre âges dans la vie de l’homme :

  • celui où il croit au Père Noël ;
  • celui où il ne croit plus au Père Noël ;
  • celui où il est le Père Noël ;
  • celui où il ressemble au Père Noël !

mercredi 12 décembre 2007

Citation

L’adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.

Pierre Desproges

mardi 11 décembre 2007

Flap flap le Père Noël

Mais où il est passé, ce nom de... de Père Noël ?

lundi 10 décembre 2007

Citation

Attention, humour de geek.

Les vrais informaticiens confondent toujours Hallowe’en et Noël car pour eux, (oct)31 = (dec)25

Un indice : changement de base

dimanche 9 décembre 2007

Quel âge a le Père Noël ?

Une étude très sérieuse a établi que l’existence du Père Noël remonterait à sept ou huit mille ans avant notre ère.

Son plus lointain aïeul identifiable est le dieu scandinave Odin qui exerçait ses activités au deuxième millénaire avant Jésus-Christ.

Odin envoyait régulièrement sur terre ses deux corbeaux, Hugin et Munin, pour qu’ils lui montrent du bec les enfants sages. Le 21 décembre, il descendait sur terre, chevauchant son cheval à huit pattes et leur offrait des cadeaux.


Source : Le p’tit DNA, réalisé par Armande Gerber

samedi 8 décembre 2007

Citation

Noël au balcon, enrhumé comme un con.

vendredi 7 décembre 2007

Le Père Noël en chanson

L’image bienveillante de ce cher Père Noël va en prendre un coup.

Oldelaf et Monsieur D l’ont rencontré à la sortie d’un bar...



À voir aussi :

jeudi 6 décembre 2007

Con d’architecte

Con d’architecte !

mercredi 5 décembre 2007

Le Père Fouettard

... la terreur de Noël !

Attention ! Dans la nuit du 5 au 6 décembre, le Père Fouettard (Hans Trapp en alsacien) rôde... Il s’empare des enfants qui n’ont pas été sages et les emmène dans la forêt !

Ce personnage de légende a été inspiré par le fantôme d’un homme qui a bel et bien existé : le seigneur Hans von Drodt. À la fin du Moyen-Âge, ce terrible seigneur terrorisait la commune de Wissembourg. Il a laissé un tel souvenir, qu’il est devenu le Père Fouettard dans toute la région... et au-delà.


Source : Le p’tit DNA, réalisé par Armande Gerber


En savoir plus : le Père Fouettard sur Wikipédia, qui propose une autre origine.

mardi 4 décembre 2007

Têtes à claques de Noël

Noël se prépare partout sur la planète... même au pays des Têtes à claques !

Têtes à claques : le Père Noël

À voir aussi : Le Willi Waller 2006

lundi 3 décembre 2007

Les animaux et Noël

  • 56 % des dindes pensent que c’est une fête qui permet à Maïté d’enfourner n’importe quel truc dans le trou du c**
  • 60 % des huîtres pensent qu’il s’agit d’une tradition honteuse pendant laquelle on les oblige à coucher avec du vinaigre et des échalotes
  • 95 % des oies affirment qu’elles ne viendront pas à la messe de minuit pour ne pas tomber dans une embuscade

dimanche 2 décembre 2007

Les français et Noël

  • 56 % pensent que c’est un rêve à préserver
  • 26 % pensent qu’il s’agit d’une tradition comme les autres
  • 17 % pensent que c’est un prétexte pour pousser à la consommation


Source : Europe 2 (7 décembre 1998)

samedi 1 décembre 2007

L’origine du marché de Noël

Noël... un mot rempli de chaleur, de souvenirs, de magie... L’événement est certes devenu très commercial, mais je prends le parti de penser que chacun y voit ce qu’il souhaite. Pour ma part, une fête merveilleuse qui réunit la famille et chargée de traditions. Un point de repère dans un monde qui évolue (trop) vite.

Abracadabra ! Et voilà mon blog changé en calendrier de l’Avent ! Jusqu’au 24 décembre, vous y découvrirez un nouveau billet de Noël par jour !

Commençons avec le marché de Noël.

En 1570, les protestants, alors très nombreux à Strasbourg, luttent contre les traditions catholiques. Elles accordent, d’après eux, trop d’importance aux saints. Ils ouvrent le « Marché de l’Enfant-Jésus » (le Christkindelsmärik en alsacien) et remplacent ainsi le marché de la Saint-Nicolas.

Jusqu’à nos jours, la tradition a perduré et s’est répandue dans les pays voisins.


Source : Le p’tit DNA, réalisé par Armande Gerber